La fameuse loi d’ohm pour cigarette électronique. On en entend parler à tout bout de champ dans la vape. Mais qu’est-ce que la loi d’ohm dans la vape, quel rôle joue-t-elle dans le réglage des watts de votre box électronique et pourquoi est-elle si importante ?

Vous avez un penchant curieux certain ? Vous vous rappelez de vos cours préférés de physique, spécialement l’électricité ?

Si non, pas de problème, nous allons vous rafraîchir la mémoire et vous expliquer la formule de la loi d’ohm et ses subtilités le plus simplement possible. Ainsi si vous possédez un mod méca, vous saurez quelle résistance choisir pour votre vapoteuse.

Qu’est ce que la loi d’ohm ?

La loi d’ohm est une loi de physique empirique décrivant la relation entre l’intensité d’un courant, la tension et la résistance.

Voici la formule de la loi d’ohm :

U=R*I

Quelques rappels additionnels :

En terme plus scientifique, la formule de la loi d’ohm décrit les relations entre la différence de potentiel électrique aux bornes du circuit (tension), la quantité d’électrons circulant dans le circuit (intensité) et la capacité du circuit à gêner le passage du courant (résistance).

  • L’Intensité (I exprimée en Ampères A) d’un courant mesure la quantité d’électrons circulant dans le circuit. On peut la comparer à un débit d’eau par exemple.
  • La Tension (U exprimée en Volts V) mesure la différence de potentiel électrique entre les extrémités du circuit. On peut la comparer à la différence de hauteur de la pente d’écoulement d’une rivière par exemple.
  • La Résistance (R exprimée en Ohm Ω) mesure la capacité d’un matériau à gêner le passage du courant.

A quoi sert la loi d’ohm dans la vape

On dit souvent, et à juste titre, que la résistance est le cœur d’une cigarette électronique puisque c’est là que se produit la vapeur tant recherchée. Pourtant, pour poursuivre cette métaphore, l’accu ou la batterie sont alors les poumons de la cigarette électronique. C’est bien cette partie qui délivre à votre e cigarette le courant primordial pour le bon fonctionnement de la résistance de votre vapoteuse.

En permettant de déterminer l’intensité du courant en fonction de la résistance, la loi d’ohm permet de connaître l’intensité nécessaire à l’utilisation d’une résistance. Et donc de savoir si l’accu utilisé conviendra à l’usage voulu… ou pas.

Petit rappel des accus :

Le sujet des accus peut être complexe si l’on rentre profondément dans le sujet. Néanmoins, voici les éléments essentiels à savoir. Outre ses dimensions, un accu possède plusieurs caractéristiques importantes :

  • La capacité (C) : exprimée en Ampères. C’est la quantité d’énergie que l’accu est capable de stocker.
  • Le CDM ou Capacité de Décharge Maximale : aussi exprimée en Ampères. C’est la capacité de l’accu à restituer l’énergie stockée lorsqu’il est complètement chargé.

On distingue le CDM pulsé du CDM continu. Le CDM pulsé ou instantané est toujours beaucoup plus important que le CDM continu.

Pour des raisons de sécurité, le CDM étant exprimé pour un accu chargé et diminuant donc avec la décharge, nous n’utiliserons que le CDM continu.

En règle générale, la capacité d’un accu est maximisée au détriment de son CDM, et inversement.

Utilisation d’un mod à batterie intégrée :

Un kit de cigarette électronique dont le mod a une batterie intégrée est conçu pour fonctionner avec les résistances du constructeur pour le clearomiseur du kit. La plage d’utilisation (en W) des résistances est toujours (ou presque) indiquée sur le corps de celle ci. Si vous souhaitez changer de clearomiseur, il faudra alors vous assurer que les résistances du clearomiseur souhaité aient une plage d’utilisation compatible avec votre mod à batterie intégrée. Si ce n’est pas le cas, les fonctions de sécurité du mod bloqueront la puissance délivrée pour le protéger contre une décharge trop importante.

Utilisation d’un mod électronique avec accu externe :

Lorsque vous choisissez l’accu de votre mod box électronique, vous déterminez donc l’intensité maximale que le mod pourra délivrer. La loi d’ohm est alors très utile : les résistances et leur puissance d’utilisation déterminent alors le CDM nécessaire à un fonctionnement optimal.

D’une manière générale, on considère que pour un accu 18650 et une utilisation au dessus de 20W, il est nécessaire de choisir un accu de vapoteuse d’une capacité maximale de 3000mAh.

Ce qu’il faut retenir : une résistance de vapoteuse qui demande 50W impose à la batterie un CDM bien plus important qu’une résistance fonctionnant à 20W. Si votre batterie ne peut fournir le CDM nécessaire, les protections électroniques de votre mod limiteront la puissance délivrée pour protéger la batterie.

Utilisation d’un mod mécanique :

On rentre ici dans le cœur du sujet. C’est pour utiliser un mod méca que la loi d’ohm prend réellement toute son importance dans la vape. C’est grâce à la loi d’ohm que l’on peut cibler la valeur minimale d’une résistance que l’on peut associer à un accu. Sur un mod mécanique, comme le mod méca Keen Mech MOD de chez TIMESVAPE, pas de réglage de tension, ni de puissance. La tension délivrée est directement la charge restante de l’accu. D’autre part, l’accu se déchargeant au fur et à mesure de son utilisation, la tension est forte au début et diminue au fil du temps.

Un mod mécanique signifie : pas d’électronique, donc aucune sécurité électronique. Utiliser un mod mécanique implique donc de savoir ce que l’on fait, pour éviter un boom pour le moins désagréable.

Concrètement, avant de savoir quelle résistance fabriquer pour un mod mécanique, on applique la loi d’ohm pour savoir si, avec une certaine valeur de résistance (Ω), l’intensité (A) nécessaire peut être soutenue par l’accu (CDM). Voici un calculateur de résistance pour déterminer la valeur (approximative) d’une résistance avant sa fabrication.

Si l’on néglige cette vérification, et que l’accu ne peut supporter l’intensité nécessaire, c’est l’accident assuré : au mieux le dégazage de l’accu, et au pire, si celui ci ne peut dégazer librement, l’explosion.